Anne Hidalgo candidate à sa réélection : pourquoi Bertrand Delanoë refuse toute photo avec elle

Après six ans de mandat, la maire socialiste de Paris a mis fin au faux suspens. Dans un entretien au Parisien publié en ligne ce samedi 11 janvier, Anne Hidalgo a annoncé sa candidature pour briguer un second mandat à la Mairie de Paris et « continuer à transformer Paris ». «Je souhaite poursuivre l'action engagée en 2001 (ndlr : par Bertrand Delanoë, qu'elle ne cite pas) et amplifiée en 2014. Je veux continuer à apporter les transformations dont Paris a besoin. C'est désormais une course contre la montre. Nous avons dix ans pour agir face à l'urgence climatique », explique-t-elle.

Avec cette annonce tardive, deux mois avant le premier tour, la candidate va devoir mettre les bouchées doubles pour sa campagne. Si elle se dégage en favorite, alors que ses opposants Benjamin Griveaux et Cédric Villani se déchirent, Anne Hidalgo va devoir convaincre après les nombreuses critiques sur son mandat. Ces dernières années, la maire de Paris s'est mis à dos une partie des électeurs tout comme des amis politiques. Ainsi, comme le relate L'Opinion dans son numéro en kiosque ce vendredi 10 janvier, l'ancien maire de Paris Bertrand Delanoë a rompu les ponts avec celle qui avait été sa première adjointe en 2001.

Bertrand Delanoë reste à distance

Anne Hidalgo n'a d'abord pas accepté le soutien de Bertrand Delanoë à la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017. Selon L'Opinion, "la maire de Paris misait alors sur une victoire de François Fillon pour apparaître durant cinq ans comme

Retrouvez cet article sur GALA

Nicolas Sarkozy investi d'une nouvelle mission par Emmanuel Macron
La poisse de Miss Belgique : elle chute et perd son soutien-gorge sur scène !
Le prince Philip déchaîné contre Meghan Markle et Harry, malgré ses problèmes de santé
VIDÉO - Brigitte Macron : pourquoi il faut toujours l'appeler "Madame la présidente"
Réunion de crise autour de la reine lundi : huit participants et... Meghan Markle au téléphone !