Anne-Elisabeth Lemoine regrette le manque de considération à l'égard des femmes dans les médias

·1 min de lecture

Anne-Elisabeth Lemoine s'apprête à rempiler pour une nouvelle année à la tête de l'émission de France 5 C à vous. L'animatrice de 51 ans va enchaîner avec une cinquième année à la tête du programme, elle qui avait remplacé Anne-Sophie Lapix - partie faire ses armes au JT de 20H de France 2. Dans le nouveau numéro de L'Obs, l'intéressée confie son impatience mais elle remet également au centre des débats le besoin de se battre pour faire reconnaître son statut de femme de média. "Les femmes sont toujours jugées un peu différemment", regrette-t-elle.

Elle se souvient des rôles auxquels elle comme d'autres consoeurs ont été conformées au début de leur carrière : "Quand j'ai débuté dans le milieu, j'étais une jeune femme au milieu de beaucoup d'hommes. On m'avait attribué les sujets santé parce qu'on les considérait sans enjeu, comme un truc de bonnes femmes. Lors de mes premiers reportages, je croisais Laurence Ferrari sur le même secteur à Europe 1 ou la très pro Danielle Messager à France Inter. Les grands reportages, c'était pour les hommes". Du haut de son expérience, Anne-Elisabeth Lemoine s'efforce par ailleurs d'être à l'écoute des jeunes femmes qui aspirent à écrire les grandes lignes de leur expérience professionnelle à la télévision, à la radio ou dans la presse écrite.

Elle note qu'un autre complexe vis-à-vis des hommes continue d'entraver leur bien-être et met un frein à leurs ambitions. Elle explique : "Lorsque des jeunes journalistes le disent : 'J'aimerais faire un (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Ému, Kamel Ouali se confie sur son fils de 5 mois et sur le choix de son prénom très surprenant dans Télématin (VIDEO)
Ses rapports avec Jean-Jacques Goldman, son départ des Enfoirés… Michael Jones sans langue de bois
Carnet rose : Louise Ekland a accouché, elle dévoile le prénom de son deuxième enfant (PHOTO)
Tatiana-Laurence Delarue enceinte et inquiète, révèle souffrir d'une maladie liée à sa grossesse
Christophe Dechavanne, très attristé, annonce la mort de son chien Hello

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles