Anne-Claire Coudray n'a pas froid aux yeux : ce qu'elle va faire d'inattendu en plein direct

Le 14 juillet 2022, il y aura ceux qui profiteront du défilé en direct des Champs-Elysées ou devant leur télévision, puis il y aura Anne-Claire Coudray. Jeudi prochain, la journaliste de TF1 fera une activité de l'extrême pour l'occasion comme le précise le site de la chaîne.

Anne-Claire Coudray s'enverra en l'air en direct sur TF1 le 14 juillet prochain. Lors du traditionnel défilé, le public pourra voir 6 300 militaires, 71 avions, 25 hélicoptères, 221 véhicules et 200 chevaux de la Garde républicaine. La compagne de Nicolas Vix sera aussi à l'honneur puisqu'elle a été choisie... pour sauter en parachute. Elle aura pour mission d'accompagner les ambassadeurs de l'Armée de l'Air et de l'Espace jusqu'à la fin de leur mission. Si les conditions météo le permettent, elle sautera en parachute en tandem à plus de 2000 mètres d'altitude précisent nos confrères. "Elle partira depuis la base aérienne de Villacoublay, en région parisienne, suivie au plus près par les caméras", peut-on lire.

Anne-Claire a bien entendu suivi un entraînement avant la grand jour. Le 28 juin, elle s'est rendue à la base aérienne d'Orléans pour apprendre les règles à suivre. Ses professeurs n'étaient autres que des parachutistes expérimentés. Ce jour-là, la maman d'Amalya (née en juillet 2015) a aussi effectué deux sauts en tandem à 2500 mètres d'altitude afin d'être au point le jour J. Un grand saut que le public devrait...

Lire la suite


À lire aussi

Nick Kyrgios est en couple avec une bombe qui n'a pas froid aux yeux !
Familles nombreuses : Un froid chez les Gayat ? Olivier, accusé de "faire la gueule" à Soukdavone, s'explique !
Raphaël Ibañez en plein cauchemar : le manager des Bleus témoin direct de la mort de son ami d'enfance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles