Pour Anne-Claire Coudray, un détail peut ruiner un journal télévisé : "ça réagit très vite"

Des zones de guerre au plateau des JT du week-end. La journaliste Anne-Claire Coudray a réussi avec brio la délicate transition entre le terrain et les studios de TF1. En devenant le joker de Claire Chazal en 2012, la présentatrice a dû apprendre d’autres règles, d’autres codes, aux antipodes de son métier de grande reporter à l'étranger. Dans les colonnes du Parisien de ce dimanche 12 janvier, elle revient d’ailleurs sur les coulisses de sa préparation avant chaque JT, et sur tous ces petits détails auxquels elle doit prêter une attention particulière, à l’image de sa tenue ou encore de ses cheveux.

Si les transitions entre chaque sujet du JT sont rédigées avec soin, le choix de ses vêtements, et même des accessoires qui les accompagnent, doit faire l’objet d’une même rigueur. Volontiers glamour à l’occasion d’une soirée, ou décontractée au quotidien, Anne-Claire Coudray sait cependant que ses tenues à l’antenne seront particulièrement scrutées et commentées par les téléspectateurs. Et ces derniers n’hésitent d’ailleurs pas à écrire à la rédaction du JT pour critiquer des choix de tenue trop classiques ou trop chics. « Ça réagit très vite », confirme Sabine, la maquilleuse de la journaliste, citée par Le Parisien.

« On parle à des gens d’horizons très variés, cela passe par ce que je dis, comme par ce que je porte. Il ne faut heurter personne. Un motif ou un vêtement déstructuré peut prendre le pas sur un message qu’on doit délivrer », précise Anne-Claire Coudray au quotidien,

Retrouvez cet article sur GALA

Edouard Philippe fidèle à Emmanuel Macron ? "Il le soutiendra toujours, qu'il quitte Matignon en slip ou avec une auréole"
Johnny Hallyday et Sylvie Vartan : cet enregistrement loufoque de "J'ai un problème"
Il avait insulté Emmanuel Macron : un pompier risque la révocation
Meghan Markle dans la ligne de mire de William, “incandescent de rage”
VIDEO - Margaux, ses projets fous grâce à « N'oubliez pas les paroles » : un album et... une litière !