Anne-Catherine Verwaerde, acheteuse dans Affaire conclue : "c'est une chance extraordinaire"

Avant de mettre les pieds sur un plateau de télévision, Anne-Catherine Verwaerde s'est fait un nom dans son métier. La brocanteuse a débuté sa carrière au bas de l'échelle, comme tout le monde, avant de se démarquer peu à peu de la concurrence. A l'occasion d'une interview accordée cette semaine au magazine Télé Star, la mère de famille accepte de livrer quelques unes de ces techniques qui lui ont permis de gravir l'un après l'autre les échelons de sa profession. Son meilleur conseil? "Il faut se lever tôt, être le premier sur la brocante et prendre le temps de tisser des liens avec les vendeurs. Les connexions, c'est capital dans ce métier".

Ces fameuses connexions, après les avoir nouées dans la rue, Anne-Catherine Verwaerde les développes désormais à la télévision. Acheteuse dans Affaire conclue depuis bientôt trois ans, la brocanteuse en ligne se félicite d'avoir accepté l'offre de France 2. Elle considère que cette opportunité est "une chance extraordinaire donnée à n'importe quel brocanteur de France. Ça permet aussi découvrir le monde de la télé, c'est une belle aventure". Ainsi, depuis 2017, date de son arrivée dans l'émission, elle estime avoir "acheté pas moins de 350 objets". Des achats qu'elle assure conserver pour sa collection personnelle ou parfois même offrir à des proches. Les deux tiers des objets restant sont quant à eux revendus en ligne. Une façon de faire bien différente de celle de sa consœur Caroline Margeridon qui, de son côté, révèle avoir dépensé autour

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Magalie Vaé : que devient l'ancienne gagnante de Star Academy ?
VIDÉO - Jane Birkin choquée par ce “fan fou” qui l’a suivie au bout du monde
PHOTOS – 40 nouveaux parfums pour femme à porter cet hiver
The Voice : Lara Fabian s'explique sur sa supposée rivalité avec Céline Dion
Emmanuel Macron overbooké : il annule (à la dernière minute) des dîners entre amis !