Les Années télé de Mireille Dumas (France 3) : "Ce qui se dit dans ces entretiens est toujours aussi fort"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Mireille Dumas
    Journaliste française

Dans le documentaire diffusé ce soir, on retrouve bon nombre des plus grandes personnalités ayant défilé sur vos plateaux, et l’on est surpris par l’étendue de leurs confidences…

Mireille Dumas : C’est avant tout lié à la relation de confiance que nous avions nouée au fil des ans, et au fait que je donnais du temps au temps, dans mes émissions, pour permettre à des choses profondes d’émerger. Nous sommes dans une forme de lâcher-prise, avec une grande liberté, tout en respectant certaines limites. Je procède de la même façon pour les portraits, que je continue à réaliser. Ce qui se dit dans ces entretiens est toujours aussi fort, aussi bouleversant. Parfois drôle, aussi.

Pourquoi, selon vous, choisit-on de se confier de cette manière sur des choses aussi intimes ?

J’ai souvent entendu les artistes dire qu’ils avaient le sentiment de ne pas être perçus tels qu’ils étaient réellement, de faire face à une image stéréotypée. Alors, peut-être que ces confidences tendaient à aller vers une image plus authentique. Ils parlaient de la vie et de ce qu’ils traversaient, dans les joies et dans les peines, et d’une intimité que nous partageons tous, sur les origines, l’enfance, l’amour, la relation à l’argent, la disparition des siens…

Leur avez-vous trouvé certains points communs ?

Une curiosité incroyable, une puissance pour surmonter les échecs et, en même temps, une grande fragilité. J’ai aussi été frappée, au montage ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles