Cette année, le vaccin contre la grippe ne séduit pas

La campagne 2022-2023 de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 18 octobre 2022. Jusqu'au 15 novembre dernier, le vaccin anti-grippe était réservé en priorité aux personnes à risque de faire une forme grave (personnes âgées, immunodéprimées, atteintes de maladies chroniques, femmes enceintes...) ; il est désormais accessible à tous.

Oui mais voilà : ce lundi 21 novembre 2022, les deux principaux syndicats de pharmaciens ont tiré la sonnette d'alarme, car la vaccination contre la grippe saisonnière connaît actuellement un "retard important" par rapport à l'année dernière.

Ainsi, au 18 novembre 2022 (soit 32 jours après le début de la campagne de vaccination), "seulement" 7 millions de doses de vaccin anti-grippe avaient été administrées en France, contre 8,6 millions à la même époque l'an dernier. Soit une baisse de 18,3 %.

Cette année, l'épidémie de grippe pourrait être plus intense

"C'est un peu la cata cette année" a résumé à nos confrères de l'AFP Philippe Besset, le président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF). D'autant plus que cette baisse concerne surtout les "publics prioritaires". L'Union de syndicats de pharmaciens d'officine (UPSO), quant à elle, juge la situation "particulièrement inquiétante".

Comment expliquer ce désintérêt pour la vaccination anti-grippe cette année ? Philippe Besset fait l'hypothèse d'une "fatigue générale envers la vaccination, même chez ceux pour qui c'est (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Entre le Covid et la canicule, l'été 2022 a été meurtrier
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce mardi 22 novembre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct
Arthrose : et si les anti-inflammatoires faisaient pire que mieux ?
Quelle est cette discipline qui pourrait vous aider à vous remettre plus rapidement du Covid-19 ?
Diverticulite : causes, symptômes et traitement