"Mon année de méditation en pleine conscience" ouvre le festival Pariscience

·2 min de lecture

Le documentaire My Year of living Mindfully (Mon année de méditation en pleine conscience) ouvre le festival Pariscience qui se tient à Paris du 29 octobre au 1e novembre et dont Sciences et Avenir-La Recherche est partenaire. À partir de sa propre expérience, la réalisatrice australienne Shannon Harvey mène une enquête scientifique sur l’épidémie de dépression qui semble frapper la plupart des pays et sur la façon dont la méditation pourrait y apporter une solution. Y compris auprès des populations les plus défavorisées de la planète.

Le documentaire de la journaliste-réalisatrice australienne Shannon Harvey part d’un constat simple : de plus en plus d’individus se trouvent en état de stress chronique dans le monde, au point que les spécialistes n’hésitent plus à parler de véritable “épidémie” dans ce domaine si sensible des désordres mentaux. Et les chiffres font froid dans le dos. À en croire la journaliste, qui s’appuie sur les études scientifiques les plus récentes, pas moins de 1 milliard de personnes souffriraient ainsi de troubles dans le monde. À commencer par elle-même, ainsi qu’elle le développe dans My year of living Mindfully (Mon année de méditation en pleine conscience), film d’ouverture (98 min, 2020) du festival Pariscience qui se tient à Paris du 29 octobre au 1er novembre au Muséum national d'histoire naturelle et à l'Institut de physique du globe. Sciences et Avenir-La Recherche est partenaire de cette manifestation présentant une sélection des meilleurs documentaires scientifiques récents, français ou internationaux.

Une aventure mentale et spirituelle doublée d'une enquête

Atteinte d’une maladie non diagnostiquée depuis son jeune âge, Shannon Harvey décide ainsi de se lancer dans une enquête au long cours : établir si la méditation de pleine conscience (mindfully) –— cette technique très à la mode qui consiste à méditer en se concentrant sur l’instant présent — pourrait être une piste pour tenter de remédier à ce problème majeur de santé mentale. Pour ce faire, la jeune femme s’astreint à un exercice quotidien de méditation en prenant soin de s’entourer d’une dizaine de spécialistes (biologistes, neuroscientifiques…) supervisés par le Pr Nicolas Cherbuin, de l’Université nationale australienne de Canberra et chargés de la suivre tout au long de son expérience d’une durée d’un an. Mais ce documentaire bien rythmé ne se limite pas à cette expérience personnelle, qui n’aurait qu’un intérêt limité. Cette aventure mentale et spirituelle s’accompagne d’une enquête à travers le mon[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles