Cette année encore plus que les autres, l'esprit de Noël doit être au rendez-vous

·2 min de lecture

Voici un guide pour trier les jouets dont vos enfants n'ont plus l'utilité et les donner à ceux chez qui le sapin brillera moins. On ne va pas se mentir, ce Noël est parti pour être étonnamment bizarre, si ce n'est étrangement saugrenu. Et pas seulement pour des raisons de restrictions du cercle familial mais également, pour beaucoup, à cause de restrictions financières. Alors ce week-end, si vous ne saviez pas quoi faire, vous pouvez faire du tri. Ne faites pas comme moi qui, chaque année, me lance dans le tri des jouets à donner le 12 décembre et découvre qu'il aurait fallu s'y prendre un mois plus tôt. Et vous pouvez bien sûr donner autre chose que des jouets. Stratégies du tri Concernant le déroulement de l'opération tri, on sait qu'il dépend en grande partie de l'âge de l'enfant. Avant 5 ans, n'ayez aucune culpabilité à trier sans l'enfant voire carrément, disons-le tout net, derrière son dos. Vous enlevez les trucs cassés sur lesquels il n'a pas posé les yeux depuis six mois. (Personnellement, traumatisée par la mémoire éléphantesque de ma progéniture, j'étais obligée de passer d'abord les merdouilles dans un sas. Un endroit caché de la maison où la merdouille reposait quelques mois histoire d'être certaine qu'ils l'avaient bel et bien oubliée. Un jour, totalement par hasard, ils ont découvert la planque secrète aux jouets pétés. Vous n'imaginez pas leur surexcitation et mon désarroi.) Enlevez ce dont vous souhaitez absolument vous débarrasser, mais gardez-lui un tri à faire ensemble. Trier et jeter, ça s'apprend. Et puis, si ça se trouve, l'enfant va vous surprendre et décider de donner certaines choses. À partir de 8 ans, vous pouvez vous contenter de les accompagner dans le tri. Vous aurez noté un trou temporel. Entre 5 et 8 ans, à mon avis, avec certains, c'est foutu. Non seulement le moindre bras de... Lire la suite sur Slate.fr.