Les animaux peuvent-ils avoir des jumeaux ?

Lorsque deux spermatozoïdes fécondent deux ovules différents, on parle de grossesse gémellaire dizygote, qui se caractérise par des faux jumeaux. Plus concrètement, chacun des deux œufs se développe dans une poche amniotique et un placenta distincts, ce qui signifie qu’ils partagent la moitié du même patrimoine génétique, au même titre que des frères et sœurs lambda. On parle de vrais jumeaux lorsque deux spermatozoïdes ont fécondé un seul et même ovule. L’œuf se scinde en deux afin de donner deux embryons partageant le même patrimoine génétique. Ainsi, les vrais jumeaux ont forcément le même sexe, à la différence des faux jumeaux. Mais si ce phénomène de gémellité est possible chez les humains, qu’en est-il des animaux ?

Comme le révèlent des membres de la faculté de médecine vétérinaire de l'université d'État du Mississippi lors d’une tribune sur le site The Conversation, chaque espèce animale à ses propres standards concernant le nombre de descendants par naissance. En effet, les races de chiens de petite taille, pesant généralement moins de 4,5 kg, ont en moyenne trois chiots et demi par portée, tandis que les races de chiens plus imposantes peuvent avoir plus de sept chiots par portée. Ainsi, "lorsqu'une portée de chiens […] ne compte que deux petits, les gens ont tendance à parler de jumeaux", indiquent les experts. Les spécialistes expliquent également qu’on peut parler de jumeaux lorsque des animaux qui ont pour habitude de donner naissance à un seul bébé, dont les chevaux, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite