Animaux. Aux États-Unis, un concours du plus gros ours pour sensibiliser à l’écologie

·1 min de lecture

Le parc national américain de Katmai organise chaque année le concours du plus gros ours d’Alaska, pour sensibiliser à la préservation de la biodiversité et montrer les conséquences de la crise climatique sur la faune de la région.

“Miroir, mon beau miroir, quel est l’ours le plus dodu des États-Unis ?” s’interroge USA Today, à l’approche des résultats ce mardi 5 octobre du concours du plus gros ours d’Alaska. L’initiative, organisée par le parc national et la réserve de Katmai, en Alaska, permet aux internautes de voter pour l’animal le plus massif. L’an passé, plus de 650 000 personnes ont participé à l’événement. Depuis plusieurs années, une Semaine des gros ours est même organisée à l’échelle nationale.

“Tout a commencé par une journée spéciale, en 2014, et il n’a pas fallu longtemps avant que l’événement ne captive les foules”, assure le média américain. L’objectif ? Mettre en lumière les conséquences de la crise climatique sur ces animaux. Les ours font partie d’un large écosystème, dont ils sont des acteurs majeurs. Leur poids est un indicateur important pour mesurer d’éventuels changements dans leur milieu naturel.

À lire aussi: États-Unis. La chasse aux bisons va ouvrir dans le Grand Canyon

“Si ces ours sont si gros, c’est parce qu’ils peuvent se nourrir de saumons, présents en abondance dans la région, explique par exemple le titre. Sans ces poissons, leur survie ne serait pas assurée.” D’autres animaux pourraient être affectés par une raréfaction de la ressource, liée à la hausse des températures.

Célébrer la prise de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles