Un animal "inhabituel" repéré dans la Seine

En mai dernier, une orque en très mauvaise santé s’était déjà aventurée dans le fleuve français, avant de trouver la mort quelques jours plus tard.

ANIMAUX - Nouveau mystère dans les eaux de la Seine. Un autre cétacé ou une espère marine plus proche du poisson ? Pour l’heure le mystère demeure après les observations et constatations, ce mardi 2 août, d’un « animal aquatique inhabituel de corpulence moyenne » dans la Seine.

« Son identification est toujours en cours par les services de l’Office français de la biodiversité (OFB), avec le concours du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Eure et de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) », détaille la préfecture de l’Eure dans un communiqué, moins de deux mois après la découverte d’une orque en très mauvaise santé dans la Seine entre Le Havre et Rouen et qui avait fini par être retrouvée agonisante le 30 mai. Sa nécropsie avait révélé que l’animal marin avait été la cible d’un tir à une date indéterminée.

Rester à distance de l’animal

Pour l’instant, les seules indications transmises font état d’un animal qui « évolue actuellement dans une zone de faible profondeur ». Cependant, les services en charge de l’identifier se montrent prudents et évitent au maximum d’approcher l’animal afin de ne pas « accentuer sa confusion ».

Comme cela avait déjà été le cas avec l’orque en mai, les riverains et badauds sont invités à ne pas s’approcher de l’animal, pour préserver et « optimiser ses chances de survie ». Son état de santé étant encore inconnu à ce stade du processus d’identification.

Lire aussi

Orque en danger dans la Seine: pourquoi les associations ne peuvent pas intervenir?

L'orque perdue dans la Seine a été retrouvée morte

VIDÉO - Un nageur fait une rencontre inoubliable avec deux orques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles