Angoulême : pour améliorer le sort des auteurs de BD Stéphane Beaujean, directeur artistique du festival, prône "la décroissance"

Laurence Houot

Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, qui se déroule du 30 janvier au 2 février 2020, s'ouvre cette année sous le signe de la reconnaissance, mais aussi des questions. Cette 47e édition inaugure l'année de la bande dessinée, lancée par le ministère de la Culture, une reconnaissance officielle d'un genre en croissance depuis plusieurs décennies, mais longtemps cantonné dans un rôle mineur. Le festival 2020 marque également un premier pas dans la prise en compte des revendications des auteurs, profession fragile et précarisée, avec la publication du rapport Racine, qui propose 23 préconisations pour soutenir et améliorer la condition des auteurs, jusqu'ici privés des bénéfices de la croissance exceptionnelle de ce secteur. Et enfin, ce n'est pas encore officiel, mais cette 47e édition devrait être honorée par la visite du président de la République, Emmanuel Macron.


A la veille de l'ouverture de ce grand rendez-vous de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi