En Angola, des hommages à José Eduardo dos Santos sur fond de tensions

L'Angola enterre ce dimanche 28 août son ancien président José Eduardo dos Santos, mort le 8 juillet dernier à Barcelone. Ce samedi, le cercueil de celui qui a dirigé le pays pendant 42 ans a été exposé place de la République, à Luanda.

Avec notre envoyée spéciale à Luanda, Gaëlle Laleix

Sous un grand chapiteau blanc, face au mémorial Augustino Neto, repose le cercueil de José Eduardo dos Santos. Des milliers d’Angolais sont venus se recueillir depuis le matin. La foule n’était pas immense, mais le flot continu. Bernardo est arrivé tôt sur la place de la République, alors que l'endroit était encore presque vide. « José Eduardo dos Santos était l'architecte de la paix, donc le peuple l'attendait », explique-t-il.

L’Angola a connu une guerre civile de plus de 25 années, entre le MPLA de José Eduardo dos Santos, et l’Unità de Jonas Savimbi. Sur la place, de grands panneaux de photos de combattants saluent l’artisan de la paix. C’est ce récit que souhaitent raconter aujourd’hui les autorités angolaises, alors que les résultats provisoires des élections générales sont contestés par l’opposition et une partie de la société civile.

« Cet hommage doit être un moment d’union nationale, indique l’évêque, Monseigneur Apolonio Graciano, qui explique s’adresser particulièrement aux réseaux sociaux. Nous ne pouvons pas entretenir des conflits, des discordes. »


Lire la suite sur RFI