Angleterre : une mère découvre un sachet de drogue... dans les céréales de ses enfants

·2 min de lecture
En Angleterre, une maman a eu la très mauvaise surprise de découvrir un gros sac de méthamphétamine dans les céréales du petit-déjeuner de ses enfants.

Alors qu’elle servait le petit-déjeuner à ses enfants en juin dernier, une mère de famille a eu la mauvaise surprise de tomber sur un sac de méthamphétamine dans une boîte de céréales. 

Un énorme sac de comprimés empêchait les céréales de tomber dans le bol des enfants. Mme Nassir, habitante de Dagenham dans l’Essex, jette alors un œil dans la boîte de Golden Morn et retire ainsi un grand sac empli de cristaux. Après quelques investigations sur Internet, elle pense être tombée sur des psychotropes puissants.

Elle apporte alors le sac à la police qui lui confirme la dangerosité de ces produits, appelés Crystal Meth, et rendus populaires par la série Breaking Bad. Les policiers se sont dit “stupéfaits” de voir un si gros sac de stupéfiants, 450 grammes selon leur estimation, dans un sac de céréales.

“Expérience horrible”

Elle emmène alors ses enfants à l’hôpital, espérant qu’ils n’aient pas malencontreusement ingurgité l'un de ces cristaux. Heureusement, les médecins sont formels : ils l'ont échappé belle. Madame Nassir a bien conscience d’être passée à côté d’un drame. Devant les journalistes du DailyMail, elle déplore “avoir vécu une expérience horrible. J’aurais pu passer très vite du statut de mère de quatre enfants à celui de mère sans enfant”.

Une enquête de police sur l'incident en juin a révélé une entaille au fond du sac de céréales par laquelle, selon les agents, le sac de drogue avait été inséré. Un porte-parole de Nestlé a déclaré : "Cette affaire a été examinée il y a six mois par Nestlé et la police. Il a été conclu que l'article a été inséré dans l'emballage à un moment donné après que le produit a quitté Nestlé au Nigeria". L’affaire a été classée sans suite, au grand désarroi de la mère de famille.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "300 enfants de moins de 10 ans meurent chaque année à cause de ça. C’est inadmissible"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles