Angleterre-Italie: la fresque de Marcus Rashford réhabilitée par des habitants

·2 min de lecture

EURO 2020 - Quand l’amour est plus fort que la haine. Victime d’insultes racistes après son tir au but manqué face à l’Italie en finale de l’Euro ce dimanche 11 juillet, Marcus Rashford a vu son mur hommage à Manchester, être tagué et vandalisé durant la nuit.

Si une enquête a été ouverte par les autorités, certains habitants du quartier de Withington (où est située la peinture murale inaugurée en 2020 après ses actions en faveur des enfants défavorisés), ont de leur côté rapidement soutenu l’international anglais.

Comme vous pouvez le voir sur ces images partagées par le compte Twitter B/R Football, plusieurs personnes se sont présentées devant la fresque ce lundi 12 juillet pour y coller des cœurs et des slogans. “Héros”, “Modèle”, “Frère”, une magnifique attention qui montre à quel point l’attaquant de Manchester United est apprécié dans la ville qui l’a vu naître.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il faut dire que l’attaquant anglais s’était particulièrement illustré ces derniers mois, œuvrant pour les plus démunis et plus particulièrement pour les enfants. Il avait réclamé au gouvernement britannique que les enfants issus de familles défavorisées puissent avoir accès à des repas gratuits hors période scolaire, notamment en plein confinement.

Marcus Rashford récompensé pour son combat

Une démarche, refusée dans un premier temps par Boris Johnson, qui n’avait pas empêché le joueur de 23 ans de poursuivre son combat. À raison, puisqu’il avait finalement fait plier le Premier ministre britannique, permettant ainsi à ces jeunes écoliers de bénéficier de ces paniers repas jusqu’à Noël 2021. Une campagne acharnée qui fut par ailleurs doublement récompensée: Marcus Rashford a été fait membre de l’Ordre de l’Empire britannique, puis s’est vu offrir cette fresque à son effigie, peinte par l’artiste de rue Akse.

Adulé pendant plusieurs mois puis violemment critiqué, Marcus Rashford n’a pas été le seul joueur anglais à avoir subi des insultes racistes après la défaite des siens en finale de l’Euro. Jadon Sancho et de Buyako Saka, qui ont eux aussi manqué leur tir au but, ont également été victimes de racisme sur les réseaux sociaux. De graves injures vite dénoncées par Boris Johnson: “Cette équipe d’Angleterre mérite d’être traitée en héros, et non (victimes) d’insultes racistes sur les réseaux sociaux. Les responsables de ces abus effroyables devraient avoir honte d’eux-mêmes”, a-t-il déclaré sur Twitter.

À voir également sur Le HuffPost: Contre le racisme anti-asiatique aux États-Unis, les prises de parole se multiplient

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles