Angleterre : un écolier interrogé par la police pour une faute d’orthographe

Angleterre : un écolier interrogé par la police pour une faute d’orthographe

Une faute d'orthographe peut avoir des conséquences insoupçonnées. Un jeune Britannique a vu la police débarquer chez lui après avoir écrit par erreur "je vis dans une maison terroriste".

 "Terrorist house" au lieu de "terraced house"

Le garçon de 10 ans, musulman, voulait écrire "je vis dans une maison mitoyenne", "terraced house" en anglais. Mais au lieu de marquer cela sur sa copie, il a inscrit "terrorist house". Cette faute n'est pas passée inaperçue dans son école de Lancashire, située dans le nord-est de l'Angleterre. Depuis le mois de juillet, dans le cadre de la législation antiterroriste, les enseignants britanniques sont en effet tenus d'alerter leur hiérarchie lorsqu'ils remarquent toute attitude extrémiste. Et le professeur du garçon n'a pas manqué à son devoir.

Une réaction jugée excessive

Le jour suivant cet incident, la police s'est rendue au domicile du Britannique pour l'interroger. Ce n'est pas tout puisque l'ordinateur de la famille a été passé au peigne fin pour voir s'il n'e contenait pas des documents en lien avec une organisation terroriste. Depuis cet épisode, l'enfant n'ose plus écrire. Il est véritablement traumatisé comme l'a raconté sa cousine à la BBC. "Si l'enseignant avait une inquiétude à se faire, c'est au sujet de son orthographe", a-t-elle déclaré. La police ne devrait pas "faire endurer cela à un enfant", a-t-elle ajouté.

La famille du garçon demande aujourd'hui des excuses publiques de l'école mais aussi de la police, qui, selon elle, a réagi de façon excessive.

Ce contenu peut également vous intéresser :