Angleterre-Croatie : Pickford-Subasic, le match des gardiens

Libération.fr
Le gardien anglais Jordan Pickford bloque un penalty face à la Colombie lors des huitièmes de finale du Mondial le 3 juillet 2018

La demi-finale surprise entre les deux nations n'aurait pas pu voir le jour sans les prestations des deux portiers. L'un est la révélation du tournoi à son poste. L'autre confirme son potentiel sur le tard. Ils seront l'une des clés pour accéder à la finale.

Le duel Hugo Lloris-Thibaut Courtois, «les deux meilleurs gardiens du tournoi» selon Olivier Giroud, ne sera pas le seul à être capital dans ce dernier carré de Coupe du monde 100 % européen. Celui qui oppose Jordan Pickford (Angleterre) à Danijel Subasic (Croatie) sera au moins aussi important tant les prestations des deux portiers durant les matchs à élimination directe ont maintenu leur sélection en vie.

Pickford, la révélation

La victoire 2-0 au tour précédent contre la Suède est flatteuse pour les Anglais tant les «Blagults» auraient pu accrocher les prolongations. C’était sans compter le match référence sorti par le pourtant peu expérimenté portier d’Everton, 24 ans et 8 sélections seulement au compteur. Un sauvetage d’anthologie sur une tête de Marcus Berg qui n’est pas sans rappeler «l’arrêt du siècle» de son aîné Gordon Banks face à Pelé lors du Mondial 1970. Deux autres arrêts d’exception dont une parade réflexe sur le même Berg. «C’est le prototype du gardien moderne, assure son sélectionneur Gareth Southgate, qui le considère comme un modèle à suivre à son poste. Jordan a réalisé des arrêts énormes à des moments importants. Il possède également une excellente distribution. Nous avons besoin de plus de gardiens de sa trempe.»


Longtemps l’Angleterre a été moquée pour ses derniers remparts prompts à se fissurer lors de batailles décisives. Du préposé aux bourdes Paul Robinson à son remplaçant tristement surnommé David «Calamity» James, sans épargner Scott Carson et Robert Green, la liste de portiers qui déjouent au moment de porter le poids de la sélection entre leurs gants est longue. Vingt-huit ans et la retraite internationale du grand Peter Shilton que les Anglais attendent un (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Mondial: «Vivement dimanche!» pour des Bleus «aux portes du paradis»
Mondial: Emmanuel Macron assistera à la finale à Moscou avec son épouse
Mondial: en Une de la presse belge, chagrin et mercis
Luka Modric, génie gêné
Blazevic : «La Croatie aura une grande envie de prendre sa revanche sur la France»