Quand les Anglais étaient infestés de vers parasites

Les infections dues à des vers parasites ne sont plus endémiques en Europe. Cela ne veut pas dire qu'elles ont complètement disparu, mais qu'elles sont exceptionnelles et concernent souvent des personnes en provenance de pays dans lesquels ces parasitoses font encore des ravages – notamment sous les tropiques.

Cela n'a pas toujours été ainsi, il fut un temps où les Européens étaient aussi infestés de vers. Des chercheurs anglais ont essayé de remonter le temps grâce à des œufs de parasites isolés des sépultures humaines. Au total, 17 sites historiques ont été analysés, couvrant cinq périodes de l'histoire :  la préhistoire, la période romaine (Ier au Ve siècle), la période anglo-saxonne (Ve au Xe siècle), le Moyen Âge (XIe au XVIe siècle) et les débuts de l'ère industrielle (XVIIIe au XIXe siècle). L'analogie entre la prévalence réelle des infections parasitaires dans la population des différentes périodes n'est pas rendue possible à partir de ces analyses, mais elles permettent tout de même d'imaginer les conditions sanitaires dans lesquelles vivaient ces personnes.

Découvrez les 8 pires parasites du corps humain

L'histoire des infections parasitaires en Angleterre

Les œufs collectés appartiennent à deux espèces de nématode, Ascaris sp. et Trichuris sp., et à deux espèces de cestodes, Tænia spp et Diphyllobothrium latum. Les nématodes infectent l'être humain plutôt par voie contact avec des selles contaminées tandis que les cestodes sont présents dans les aliments – viande ou poisson – consommés crus ou mal cuits.

Les parasites ont été identifiés pour toutes les périodes, mais avec une grande disparité. De tous, Ascaris est le plus fréquent. Il a été isolé de près de 40 % des sites datant de la période romaine et de 30 % des sites du Moyen Âge. Ces résultats contrastent avec la présence de Trichuris, qui pourtant se transmet de la même manière, mais qui est absent des sites de la période romaine, et présent à moins de 10 % des sites du Moyen Âge. Du côté des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles