« Les Anglais sont plus à l’aise avec l’autodérision que les Français », avance l’humoriste Paul Taylor

·2 min de lecture

INTERVIEW - « 20 Minutes » s’est entretenu avec l’humoriste anglais Paul Taylor qui vit en France et reprend son spectacle bilingue « So British ou presque » au Grand Rex à Paris, puis en tournée

Son premier spectacle de stand-up, #Franglais, était, comme son titre le laissait deviner, à moitié en anglais et à moitié en français. Etant donné qu'« it went pretty well », Paul Taylor a décidé d’en écrire un deuxième avec le « same concept ». L’humoriste britannique jouera ce show, intitulé So British ou presque, mardi 19 et mercredi 20 octobre au Grand Rex, à Paris, avant de repartir « on tour » en France*. Au public, il racontera ses péripéties de ce côté-ci de la Manche où il vit depuis plus de dix ans, évoquera sa vie de famille et parlera des spécificités culturelles qui ne cessent de le surprendre.

Avec votre spectacle bilingue, vous avez tendance à démontrer que les Français ne sont pas si nuls en anglais puisqu’ils sont nombreux à venir vous voir, non ?

En général, les Français sont très durs envers eux-mêmes par rapport à leur niveau d’anglais. La preuve que c’est faux : on peut proposer des spectacles dans les deux langues, les gens viennent quand même et comprennent. Il est d’ailleurs plus simple de comprendre que de parler. En général, vous comprenez bien l’anglais. Je dis « vous », mais j’ai surtout créé une niche avec le spectacle. Au Grand Rex, il y aura 2.600 personnes(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Mytho » : « Le Dude est l’une des inspirations pour Patrick », explique Mathieu Demy
Réseaux sociaux : Quand la parodie devient de la désinformation en ligne
Festival Lumière : Alain Chabat s'est mis au vert pour célébrer les 20 ans de Shrek

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles