Angelina Jolie auprès des femmes violées de Srebrenica

Angelina Jolie et le chef de la diplomatie britannique William Hague au mémorial de Srebrenica-Potocari, en Bosnie. Lors d'une rencontre organisée vendredi à Srebrenica, l'actrice américaine a écouté les témoignages de Bosniaques violées pendant la guerre en ex-Yougoslavie. Elle parrainera avec le ministre des Affaires étrangères une conférence sur le viol comme arme de guerre, en juin à Londres. /Photo prise le 28 mars 2014/REUTERS/Dado Ruvic

SREBRENICA Bosnie (Reuters) - Angelina Jolie n'a pu retenir une larme vendredi en écoutant les témoignages de Bosniaques violées pendant la guerre en ex-Yougoslavie, lors d'une rencontre organisée vendredi à Srebrenica dans le cadre d'une campagne contre les violences faites aux femmes.

"La paix n'est pas possible quand des femmes sont violées en toute impunité dans des zones de conflit ou d'après-conflit", a souligné l'actrice américaine.

Elle était accompagnée de William Hague, chef de la diplomatie britannique, avec lequel elle parraine une conférence sur le viol comme arme de guerre, en juin à Londres.

"Notre tradition n'est pas de parler du viol", a souligné Marina Subasic, présidente de l'Association des mères de Srebrenica.

"Beaucoup de femmes en ont été victimes mais n'en parlent pas. C'est pour cela que cette visite est importante, pour leur montrer qu'elles n'ont pas à l'affronter seules", a-t-elle ajouté.

L'initiative a été en partie inspirée par le film "Au Pays du Sang et du Miel", qui traite des violences sexuelles pendant la guerre civile bosniaque (1992-1995). Vingt mille femmes auraient été violées pendant le conflit, qui a fait une centaine de milliers de morts.

(Maja Zuvela, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages