Angela Merkel reconnaît des "confrontations" avec Emmanuel Macron, le chef de l'Etat assume "de ne pas totalement être d'accord sur tout"

franceinfo avec AFP
La chancelière allemande évoque notamment, dans un entretien au "Süddeutsche Zeitung" diffusé mercredi, des divergences avec le président français, mais dément toute détérioration du couple franco-allemand.

"Bien sûr, nous avons des confrontations [Gewiss, wir ringen miteinander]" : Angela Merkel reconnaît "des différences de mentalité" avec Emmanuel Macron, selon la traduction du Monde d'un entretien publié par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung (en allemand), mercredi 15 mai. Des déclarations relativisées par sa réponse à la question "Les relations se sont-elles détériorées ces derniers mois ?" "Non, pas du tout", rétorque-t-elle. Mais Angela Merkel admet que les deux dirigeants ont eu des "temporalités différentes". La chancelière allemande évoque notamment entre elle et le président français des "différences dans (leur) compréhension des rôles".

Les deux dirigeants ont eu plusieurs divergences ces derniers mois : sur le gel des ventes d'armes à l'Arabie saoudite décidé par l'Allemagne après la mort du journaliste Jamal Khashoggi, sur le devenir de l'Union européenne, sur le Brexit et les reports accordés au Royaume-Uni, ainsi que sur la résolution des questions climatiques.

"Compter davantage les uns sur les autres"

La chancelière souligne toutefois dans cette interview les "énormes progrès" réalisés grâce au couple franco-allemand, notamment en matière de défense. "Nous avons décidé de développer un avion de combat et un char ensemble. (...) C'est un signe de confiance que de compter davantage les uns sur les autres en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi