Angela Merkel exhorte les Balkans occidentaux à se concentrer sur l'adhésion à l'UE

·1 min de lecture

A un peu plus de 10 jours de la fin de son mandat, Angela Merkel veut mettre un coup de projecteur sur les Balkans. Après une visite à Belgrade lundi, elle était ce mardi à Tirana, la capitale albanaise, où elle a rencontré les chefs de gouvernement des 6 pays des Balkans occidentaux : Albanie, Macédoine du Nord, Monténégro, Serbie, Bosnie-Herzégovine et Kosovo. Elle a une nouvelle fois plaidé pour leur intégration dans l'Union européenne

"Une fois que les conditions auront été remplies, l'UE doit tenir parole et ne pas continuer à inventer de nouvelles conditions, parce qu'elle ne veut pas - pour des raisons de politique intérieure - faire avancer le processus d'adhésion. Lorsqu'elle fait cela, elle crée de la déception", a lancé la chancelière aux chefs de l'Etat de l'UE.

Les États des Balkans occidentaux sont à des stades différents sur la voie de l'adhésion à l'UE. Leurs progrès en matière d'intégration ont été retardés récemment en raison du manque d'intérêt de l'Union pour l'élargissement et des années de troubles diplomatiques auxquels l'UE a été confrontée lorsque la Grande-Bretagne a quitté le bloc.

Lors d'entretiens bilatéraux avec le Premier ministre albanais Edi Rama, Angela Merkel a salué les progrès concernant l'État de droit en Albanie et en Macédoine du Nord. Elle a d'ailleurs préconisé l'ouverture de négociations d'adhésion à l'Union avec ces deux pays. Sous la présidence allemande de l'UE en 2020, la Bulgarie avait opposé son veto à une telle démarche.

Outre les négociations d'adhésion, la chancelière allemande a également plaidé à Tirana en faveur d'une plus grande coopération régionale entre les pays des Balkans occidentaux. Les gouvernements ont intensifié leurs rencontres ces dernières années.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles