Angela Merkel défend la souveraineté européenne en matière de recherche et d'innovation

·2 min de lecture

La pandémie de Covid-19 a servi de révélateur pour juger de l'état d'avancement et des investissements réalisés dans les technologies médicales. L'Allemagne, en fournissant un vaccin décisif par le biais de l'entreprise BioNTech, peut donc se réjouir d'avoir fait le choix d'encourager l'innovation. Mais l'après-crise se prépare dès à présent, avertit Angela Merkel à l'occasion du dernier Sommet allemand de la recherche.

Le 19 mars 2021, les fondateurs de la société BioNTech, Ugur Sahin et Özlem Türeci, recevaient des mains du président de la République fédérale allemande, Frank-Walter Steinmeier, la Croix du mérite récompensant leur engagement dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Deux mois plus tard, au cours du Sommet annuel de la recherche réuni virtuellement, la chancelière Angela Merkel a souligné combien la mise au point de leur vaccin à ARN messager, le premier à avoir été approuvé au sein de l'Union européenne, constitue un "remarquable exploit", et représente "la preuve concrète que l'Allemagne est à la pointe de la recherche en matière de santé". Mais ce "succès" remporté pendant la pandémie ne doit pas occulter les faiblesses structurelles qui grèvent le domaine de la recherche, alors que la concurrence économique s'est par ailleurs intensifiée, ajoute-t-elle. Quatre mois avant la fin de son mandat, Angela Merkel établit une feuille de route destinée à la prochaine législature : pour que le modèle européen arrive à s'imposer face aux deux pays qui, malgré la crise, ont déposé le plus grand nombre de brevets en 2020, la Chine et les États-Unis, il appartient à l'Allemagne de jouer un rôle de leader technologique.

Être à même de résister à la prochaine crise

Organisé par l'Association des donateurs en faveur de la recherche allemande, l'Académie nationale des sciences Leopoldina, la Commission d'experts pour la recherche et l'innovation (EFI) et la Fondation Volkswagen, le Sommet allemand de la recherche réunit des décideurs et des experts issus du monde de l'entreprise, de la science et de la politique en leur offrant l'occasion de discuter de l'orientation à donner aux différents domaines de la recherche fondamentale et appliquée.
Les deux thématiques retenues pour cette septième édition s'inscrivent dans un contexte d'urgence ainsi préfiguré par la chancelière : "Nous ne devons plus nous contenter d'une gestion de crise à court terme, mais nous préparer strat[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi