L’anesthésiste empoisonneur de Besançon responsable d’une vingtaine de décès ?

Géraldine Piriou

C’est une bien sombre affaire qui fait l’objet d’une examination par les experts du côté de Besançon. Un médecin de 45 ans est soupçonné d’avoir empoisonné sept de ses patients, deux d’entre eux sont d’ailleurs décédés, entre 2008 et 2017. Les experts judiciaires font pour l’instant état d’“actes volontaires de nature à entraîner la mort” et non pas d’accident. Placé sous contrôle judiciaire pour empoisonnements avec préméditation, “l’anesthésiste empoisonneur” est potentiellement responsable d’une quarantaine d’autres cas suspects survenus en bloc opératoire. La moitié d’entre eux se sont avérés mortels.

 

Les juges d’instruction ont ainsi mandaté des judiciaires indépendants de l’Agence régionale de santé afin qu’ils examinent les circonstances dans lesquelles se sont déroulés les événements et qu’ils statuent sur leur nature volontaire ou non.

 

Pour l’instant, le médecin a été suspendu de l’exercice de sa profession et forcé de verser une caution de 60 000 euros. Toutefois, l’homme conteste les faits qui lui sont reprochés. Dernièrement, une enquête a été ouverte pour des faits similaires dans un hôpital japonais et en Angleterre, un infirmier vient d’être condamné pour avoir empoisonné une vingtaine de ses patients, et tuant ainsi deux d’entre eux.

 

A lire aussi : Une aide-ménagère empoisonne la chicorée d'une nonagénaire

 


Retrouvez cet article sur Femmeactuelle.fr

Hôpital
Médecine chinoise : ses formidables atouts
Le meurtre du RER D
Meurtre dans un jardin indien, de Vikas Swarup
Jacqueline Sauvage raconte le meurtre de son mari

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages