Anesthésiste de Besançon : ce que l'on sait des empoisonnements présumés

LExpress.fr
Le docteur Frédéric Péchier a été déféré ce jeudi au parquet à l'issue d'une nouvelle garde à vue pour des cas d'empoisonnements qui ont entraîné des arrêts cardiaques chez des patients.

Frédéric Péchier, 47 ans, était un anesthésiste réputé des cliniques de Besançon. Mais sa carrière a basculé il y a deux ans. S'il clame son innocence, le docteur est soupçonné depuis 2017 d'être l'auteur de dizaines d'empoisonnements de patients. Ce qui lui a valu une mise en examen cette année-là, pour sept cas identifiés.  

Ce jeudi, une nouvelle garde à vue a abouti, pour l'heure, à un défèrement devant le parquet, pour son éventuelle implication dans une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects survenus dans des cliniques où il a exercé.  

Des arrêts cardiaques systématiques

Les sept cas sur lesquels se sont penchés les enquêteurs dès 2017 comportent des ressemblances troublantes. Entre 2008 et 2017, ces patients âgés de 37 à 53 ans ont subi des interventions chirurgicales sans difficultés particulières avant de faire des arrêts cardiaques, provoqués par l'administration de doses potentiellement létales de potassium et d'anesthésiques. Une réanimation a été nécessaire et c'est le docteur Péchier qui avait été appelé pour secourir certains patients. Sur ces sept cas d'empoisonnement, deux personnes sont décédées.  

LIRE AUSSI >> Anesthésiste de Besançon: Sandra "veut savoir qui l'a empoisonnée" 

Parmi la cinquantaine de nouveaux cas examinés par la justice, il y a notamment celui d'un enfant de quatre ans, opéré des amygdales en 2016 et qui a survécu à deux arrêts cardiaques. "Une minute après son premier arrêt, le Dr Péchier, qui n'était pas son anesthésiste, intervient et prend en charge les éléments de la réanimation cardiaque", explique à L'Est républicain Me Jean-Michel Vernier, avocat des parents de l'enfant, qui ont porté plainte contre le docteur Péchier.  

L'enfant subit alors un second arrêt cardiaque, mais de nouveau "le Dr Péchier apparaît comme le sauveur", dit-il. Les autres patients "empoisonnés" et secourus n'ont en revanche pas tous été sauvés. Selon Le Parisien, il y aurait eu 15 décès sur ces "événements indésirables graves".  

Le "frisson" de la...Lire la suite sur L'Express.fr

Anesthésiste de Besançon : ce que l'on sait des empoisonnements présumés

Un enfant de 4 ans pourrait avoir été empoisonné par l'anesthésiste de Besançon

Empoisonnements : l'anesthésiste de Besançon à nouveau en garde à vue

Affaire de l'anesthésiste de Besançon: "Pourquoi aurais-je tout gâché?"