Anelka : "Le PSG ferait une grande erreur en se séparant de Cavani"

Edinson Cavani n’est plus qu’à quelques semaines de l’expiration de son bail avec le PSG. Malgré son excellent bilan avec le club de la capitale et aussi le record du plus grand nombre de buts marqués, El Matador est sur le point de quitter le club gratuitement. Un dénouement surprenant et que beaucoup ne comprennent pas. Parmi ceux qui s’étonnent de cette issue il y a un certain Nicolas Anelka.

« Cavani est un 9 comme il n’y en a plus »

La parole de l’ancien international français est rare. Samedi, il est donc sorti de son silence lors d’un Live Instagram avec le fan parisien Sabri pour évoquer son actualité, ses projets futurs avec un film qui est en passe d’être diffusé sur Netflix, mais aussi pour parler donc d’El Matador. Il est étonné que ce dernier n’ait pas été retenu par les responsables franciliens. « Laisser partir Cavani serait une très grosse erreur, a-t-il lâché. Ça reste un 9 comme il n’y en a plus. Il a beaucoup de déchets, mais il fait des appels de fou et il marque (des buts). Il va te servir quoi qu'il arrive. »

Di Maria ne regrette pas avoir tourné le dos au Barça

Anelka, qui a connu deux passages à Paris en tant que joueur, estime que même dans un rôle de remplaçant et en dépit de son âge avancé (33 ans), Cavani peut encore être d’un grand apport aux champions de France : « A Paris, t’as besoin de concurrence. C'est un super attaquant que tu risques de céder à un concurrent vu qu'il partira forcément dans un grand club. Et quand il jouera contre le PSG, il va marquer à coup sûr. Et c'est là qu'ils vont avoir de grands regrets. »

« Le PSG a besoin de concurrence en Ligue 1 »

Tout en exprimant son désaccord avec les choix qui sont fait par la direction, Anelka s’est dit tout de même confiant pour l’avenir du club. « C’est une grande équipe. Avec les joueurs qu’ils ont, ils sont taillés pour gagner la Ligue des Champions. Ils vont finir par le faire. Le seul problème c’est la faible concurrence qui existe en Ligue 1. Etre champion de France c’est bien, mais pour progresser à l’échelle européenne, ils ont besoin de matches difficiles régulièrement. J’espère que Marseille sera bientôt racheté par un richissime hommes d’affaire du golfe pour qu’ils aient une adversité en Ligue 1 », a souligné le natif de Trappes.