Andriy Yermak, chef de cabinet du président ukrainien : « Contre les Russes, il faut des sanctions totales »

© Ruslan Kaniuka/NurPhoto via AFPto

Voici sa tribune : « Le 4 novembre dernier, l’invasion illégale de l’Ukraine par la Russie a implosé. Afin de soutenir son effort de guerre défaillant, le Kremlin a annoncé la conscription de 318000 civils. Cette mobilisation n’a pas eu l’effet escompté. Des centaines de milliers de Russes terrifiés ont immédiatement fui le pays pour éviter d’être jetés dans une guerre sanglante.

Le jour de l’annonce, l’horreur de la guerre semblait très éloignée des préoccupations des touristes flânant place Vendôme à Paris, ou des spectateurs d’un match de football de Championship, ligue 2 anglaise. Parmi eux, Alexandra et Mikhaïl Maniovitch, les enfants de Timur Ivanov, vice-ministre russe de la Défense, qui avaient quitté la Russie depuis plusieurs mois. Personne ne semblait se soucier que leur père fût en train de mener l’un des conflits les plus meurtriers en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

"

L’Ukraine est reconnaissante du soutien apporté par ses alliés occidentaux, qui considèrent qu’il y a là un combat pour notre sécurité à tous

"

Depuis l’invasion russe de février 2022, l’Ukraine est reconnaissante du soutien apporté par ses alliés occidentaux, qui considèrent qu’il y a là un combat pour notre sécurité à tous, pour la démocratie et pour nos enfants. Cependant, la vie insouciante menée, justement, par les enfants de Timur Ivanov démontre les failles du système actuel de sanctions.

Au cours d’une guerre où les agresseurs sont en train de violer, assassiner et torturer des mil...


Lire la suite sur LeJDD