Andrea Jenkyns, la ministre qui a fait un doigt d'honneur à des manifestants "ne s'excusera pas"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Boris Johnson allait faire son discours de démission le 7 juillet, la nouvelle ministre de l'Éducation Andrea Jenkyns a eu un geste d'humeur envers la foule qui criait.

ROYAUME-UNI - Le doigt du déshonneur. Au Royaume-Uni, la nouvelle ministre de l’Éducation, Andrea Jenkyns, a été filmée en train de tendre son majeur à la foule amassée devant le 10 Downing Street, le jeudi 7 juillet. Sommée de s’expliquer, elle a donné ses raisons, mais refuse de s’excuser.

Après la démission de plusieurs de ses ministres, “BoJo” a dû faire un discours de démission auquel les députés ont assisté. C’est en arrivant sur place, avant de passer les portes du bâtiment, qu’Andrea Jenkyns, en robe jaune, s’est visiblement emportée.

Ce geste de la députée conservatrice, une loyaliste de Boris Johnson, a été vivement critiqué par la classe politique. Dans une déclaration partagée sur Twitter ce samedi, la ministre a déclaré qu’elle aurait dû faire preuve de “plus de sang-froid”, mais a refusé de s’excuser, affirmant que l’incident était survenu après avoir reçu de multiples menaces de mort.

“Jeudi matin, je suis allé à Downing Street pour assister au discours de démission du Premier ministre. Une foule hurlante à l’extérieur insultait les députés en entrant, ce qui est malheureusement trop courant”, écrit-elle.

Une “conduite épouvantable”
“Après avoir reçu d’énormes quantités d’insultes de la part de certaines personnes qui étaient là au fil des ans, j’ai également reçu sept menaces de mort au cours des quatre dernières années. Dont deux ces dernières semaines qui font actuellement l’objet d’une enquête policière, j’en suis arrivée au bout de mes nerfs”, poursuit-elle.“J’ai répondu et je me suis défendu. Pourquoi devrait-on avoir à supporter ce genre de traitement? J’aurais dû faire preuve de plus de sang-froid, mais je ne suis qu’humain”, conclut la ministre.

“Les ministres devraient fixer les normes les plus élevées en fonction. Je suis désolé, mais c’est une conduite épouvantable pour un ministre de la Couronne. C’est exactement pourquoi nous avons besoin d’un nouveau Premier ministre: pour restaurer le code ministériel et le respect des responsabilités de service dans la fonction publique”, a tancé, ce samedi, George Freeman, ancien ministre de la science et de l’innovation qui était l’un des plus de 50 ministres qui ont démissionné du gouvernement.

À voir également sur Le HuffPost: Juppé, Hollande, Macron... Quand Boris Johnson se payait les dirigeants français

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

VIDÉO - Crise politique au Royaume-Uni : Boris Johnson encore Premier ministre, mais jusqu'à quand ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles