Andras Toma, l'homme qui n'existait pas

 Attention, il n’a pas été fait prisonnier en Afghanistan dans les années 1980, la guerre la plus récente de la Russie à l'époque. Non ! Il était détenu en captivité dans un hôpital psychiatrique soviétique russe depuis… la Seconde Guerre mondiale ! Personne ne savait ni son nom ni son pays d'origine.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles