André Magnin : « Frédéric Bruly Bouabré m’a construit »

De ses nombreuses découvertes artistiques et amitiés qu’André Magnin a pu tisser, celle avec Frédéric Bruly Bouabré tient une place à part.
De ses nombreuses découvertes artistiques et amitiés qu’André Magnin a pu tisser, celle avec Frédéric Bruly Bouabré tient une place à part.

Amoureux de la langue française, Frédéric Bruly Bouabré, fonctionnaire des colonies, voulait entrer au « Panthéon de Victor Hugo », selon son expression. Celui qui a passé sa vie à relever ce qu'il observait est certainement entré au « Panthéon de Picasso ». Exposé dans de nombreux musées de par le monde, aujourd'hui à New York au MoMa, il a retranscrit un monde d'observation à travers des dessins sur de petites cartes, toujours au même format. Né vers 1923 et décédé en 2014, Bouabré a marqué l'histoire de l'art contemporain.

Fréderic Bruly Bouabré utilise un stylo et des crayons de couleur, sur des cartes de 9.5 x 15 cm, « fiches d’emprunts de bibliothèque » ou « cartons mèches darling ». © Grégory Copitet

Dans les années 1970, Bouabré commence à « relever » tout ce qui vient à lui, ce qu'il observe, ses songes, ses révélations… Cette œuvre, riche aujourd'hui de quelque 4 000 dessins réunis sous le titre de « Connaissance du Monde », est une sorte d'encyclopédie des savoirs du monde. Commissaire d'exposition et galeriste, André Magnin l'a découvert et fait connaître à travers le monde. Grâce à cette exposition parisienne, on pénètre dans l'univers fascinant d'un artiste qui a aussi inventé l'alphabet Bété. André Magnin nous dévoile une partie de l'univers complexe de cet artiste. Entretien.

Le Point Afrique : Pouvez-vous raconter comment vous avez découvert cet artiste et les circonstances de cette rencontre ?

André Magnin : Notre rencontre, c'était le 11 a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles