André Boudou, le père envahissant de Laeticia Hallyday

En plein conflit d’héritage, quand Laeticia Hallyday change d’avocat, elle s’en remet à son père, André Boudou. 

Décembre 2019, île de Saint-Barthélemy. André Boudou se tient debout au bord de la tombe, visage sombre, tee-shirt noir. Il regarde les fleurs et les bougies posées sur le sable, là où repose son gendre, la star, l’homme qui a changé sa vie. Sa fille et ses petites-filles sont agenouillées non loin. Désormais, c’est lui le patriarche, celui qui prend les décisions et que l’on écoute. Chef de clan, un rôle qui tombe parfaitement sur ses épaules trapues de bagarreur.

Lire aussi:André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, brise le silence

Deux ans que Johnny Hallyday est mort ; depuis, les 5 décembre, Laeticia convie les médias et les fans à des veillées au cimetière de Lorient, à Saint-Barth. Trois heures de chants et de recueillement, devant les caméras. C’est la première fois qu’André est présent, accompagné de son épouse, Adine, et de leur fille de 12 ans, Alcéa. Il est arrivé par la mer sur son bateau à moteur, depuis Saint-Martin, île des Antilles où il vit une partie de l’année. Sa présence étonne. « Je suis tombé sur lui au cimetière, avec surprise, cela faisait plusieurs années que je ne l’avais pas vu, il ne fréquentait plus l’entourage, raconte Gilles Lhote, journaliste et ami de Johnny depuis 1987. Il m’a expliqué qu’il avait repris en main les affaires de Laeticia. » A la cour des Hallyday, André vient de ravir la place de régent. Ce retraité de 68 ans a un objectif : trouver un accord avec Laura Smet et David Hallyday, les rejetons délaissés par le roi disparu. Une réconciliation par intérêt, qui permettrait de partager l’héritage mais aussi la colossale dette fiscale, estimée à 36 millions d’euros, laissée par le chanteur.

André Boudou à Saint-Barth' devant la tombe de Johnny le 5 décembre.

(...)
Lire la suite sur Paris Match