Les anciens patrons du RAID et du GIGN appellent à un rapprochement police-gendarmerie

·1 min de lecture

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin appelle de ses vœux un rapprochement entre la police et la gendarmerie, alors que la proposition de loi relative à la sécurité globale doit bientôt être examinée à l'Assemblée. Invités d’Europe 1 dimanche, les anciens patrons du RAID et du GIGN, Jean-Michel Fauvergue et Thierry Orosco, ont soutenu la volonté du ministre. "Il y a une complémentarité évidente entre la police et la gendarmerie", a notamment affirmé Thierry Orosco.

 

>> A LIRE AUSSI"Les premières victimes des violences" sont "les policiers, les gendarmes et les pompiers", estime Darmanin

L’ancien commandant du GIGN explique qu’il est communément admis que la police est affectée aux aires urbaines densément peuplées, tandis que la gendarmerie est plutôt chargée de surveiller les grands espaces ruraux. "Chacun doit développer ses spécialités", affirme-t-il, mais "il ne faut pas que la délinquance puisse jouer de ces frontières". Selon lui, la complémentarité des deux corps peut encore être renforcée "à tous les niveaux, entre toutes les forces de police et de gendarmerie".

Entrer dans "la police-gendarmerie du XXIe siècle"

Jean-Michel Fauvergue abonde dans ce sens, appelant à plus de "synergie" : "Bien sûr qu’aujourd’hui elle n’est pas assez favorisée, on n’est pas encore entré dans la police-gendarmerie du XXIe siècle", lâche-t-il. L’ancien chef du RAID, désormais député, ajoute que de nombreuses pistes doivent être explorées pour opérer un rapprochement entre les...


Lire la suite sur Europe1