Voici la plus ancienne représentation d'une leçon de maths datant de la Grèce antique (et vous allez tout comprendre !)

Une archéologue et un mathématicien suisses ont identifié sur un bas-relief grec vieux de 2500 ans un cours de mathématiques donné par un enseignant à son élève. Ils ont également déterminé le contenu de la leçon...

Un homme assis, drapé dans un pan de son vêtement, montre du doigt un bloc sur lequel sont gravées cinq lignes surmontées d’un demi-cercle. Il fait face à un enfant qui, debout, joue avec son chien. L’ambiance est détendue et pourtant… Cette scène gravée au Ve siècle avant Jésus-Christ sur un bas-relief de la nécropole de Krannon (Thessalie, Grèce centrale) constituerait la plus ancienne représentation connue… d’un cours de maths ! C’est la conclusion d’une passionnante enquête menée conjointement par l’archéologue Véronique Dasen (Université de Fribourg, Suisse) et le mathématicien genevois Jérôme Gavin, publiée dans la revue .

Un mystérieux demi-cercle

Tout commence par un tombeau fragmentaire méconnu décrit dans un catalogue comme une scène de jeu. "Nos travaux s’inscrivent dans le cadre d’un projet de recherche européen autour de l’histoire du jeu, , explique à Sciences et Avenir Véronique Dasen. Ce bas-relief m’avait donc été signalé comme montrant un enfant jouant avec un adulte à un jeu de plateau. Cela m’a d’emblée mis la puce à l’oreille car c’est tout simplement impossible. Dans la Grèce antique, les adultes ne jouent pas avec les enfants". Alors pourquoi avoir mentionné un jeu ? La confusion vient du fait que l’un des divertissements les plus populaires du monde grec, le « Pente Grammai », se pratique sur un plateau à cinq lignes, comme celui qui figure sur le bloc. L’objectif est d’aligner ses pions sur la ligne médiane. Il est possible d’y jouer sur .

Ce jeu est souvent représenté sur des vases, des miroirs… Mais ici, un détail attire l’attention des chercheurs. "La présence du demi-cercle ne cadre pas avec le jeu de plateau. On ne le retrouve jamais sur les représentations de jeu", relève véronique Dasen. C’est là qu’intervient le mathématicien Jérôme Gavin, par ailleurs spécialiste de l’histoire du calcul. Il reconnaît cette configuration de cinq lignes surmontées d’un demi-cercle, et cela n’a rien d’un jeu. "Elle figure sur ce que l’on appelle des ab[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles