Ancienne parure, naine blanche et taxi volant : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 26 novembre 2021 : la plus ancienne parure de coquillages connue a été extraite d'une grotte, des chercheurs découvrent une naine blanche incroyablement rapide et des taxis volants bientôt testés en conditions réelles.

L'actualité scientifique du 26 novembre 2021, c'est :

En archéologie :

  • La plus ancienne parure de coquillages jamais découverte et datée de 142.000 ans, vient d’être extraite de la grotte de Bizmoune, au sud-ouest du Maroc.

  • "Nous avons en effet mis au jour plus de 32 coquilles façonnées et percées représentant les éléments d’une parure préhistorique", explique Philippe Fernandez (CNRS, Université Aix-Marseille).

  • Elaborés à partir de coquilles de Tritia gibbosula, une espèce de gastéropode marin, ces vestiges sont l’œuvre de populations d’Homo sapiens.

En espace :

  • Des astrophysiciens ont découvert une naine blanche qui tourne sur elle-même à la vitesse la plus rapide jamais observée, au rythme d’une rotation toutes les 25 secondes.

  • En outre, cet astre possède un champ magnétique si intense qu’il éjecte la matière qu’il attire à lui par gravitation.

  • Lorsqu’une étoile de masse relativement "faible" a brûlé son l’hydrogène, elle devient alors une géante rouge puis une naine blanche.

En high-tech :

  • Une trentaine d'industriels et d'institutions vont mener des tests en conditions réelles pour de futurs taxis volants en Ile-de-France.

  • Ils se dérouleront à partir de la fin de l'hiver sur un aéroport du Val-d'Oise.

  • "Ce ne sont pas des 'gadgets' qui vont être testés ici. Ce sont des technologies qui vont changer l'industrie aéronautique", assure le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

En animaux :

  • Une étude britannique est parvenue à prouver l’existence d’un circuit émotionnel lié à la douleur chez les animaux invertébrés, crustacés et céphalopodes.

  • Il s'agit donc de la preuve que certaines pratiques culinaires peuvent générer de la souffrance animale.

  • Les pieuvres sont "extrêmement sensibles", les crabes sont "très sensibles", et les homards, écrevisses, crevettes paraissent être "moyennement sensibles".

En nature :

  • Quelque 233.400 plants d'arbres ont commencé à être plantés sur le site de la future forêt de Pierrelaye-Bessancourt, dan[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles