Ancienne légende queer des nuits parisiennes, Marie France de retour à la chanson avec "Tendre assassine"

franceinfo Culture avec agences


Artiste glamour inclassable et underground, personnalité queer, membre fondatrice des Gazolines en marge du Front homosexuel d'action révolutionnaire (FHAR) dans les années 70, Marie France a publié plusieurs albums, notamment avec le groupe français Bijou et les Phantom, formation belge de rock-garage.

Tantôt mélancolique, tantôt espiègle

Marie France est de retour ces jours-ci avec un nouvel album, Tendre Assassine, avec lequel elle renoue avec sa réputation de femme fatale. "Je m'étais mise un peu à l'écart ces dernières années en m'installant à Sète, loin de Paris. J'ai eu envie de prendre du recul avec le monde", confie à l'AFP Marie France, 73 ans. "Et puis, Léonard Lasry m'a proposé de merveilleuses chansons sur des paroles d'Elisa Point. J'ai été immédiatement séduite, comme un coup de foudre".


Trop de vague à l'âme, Mon Inconnu, Le Défi de l'absence, Le Bel instant, Les Souvenirs imaginaires... En onze chansons avec des arrangements minimalistes autour d'un piano ou d'une guitare, Marie France chante l'amour, tantôt mélancolique tantôt espiègle, dans une célébration douce-amère de la féminité.

De la scène punk au théâtre de Marguerite Duras

Parmi les figures marquantes du mouvement punk en France, avec Patrick Eudeline et Yves Adrien, Marie France a publié il y a quelques années une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi