Un ancien haut fonctionnaire du ministère de la Culture mis en examen pour des pratiques perverses envers les femmes

franceinfo

Christian N. tenait une liste de ses victimes, dont le nombre s'élève à plus de 200.

Des femmes intoxiquées aux diurétiques, privées de toilettes et forcées à uriner dans la rue. Christian N., ancien haut fonctionnaire au ministère de la Culture, a été mis en examen fin octobre, a annoncé Libération vendredi 8 novembre. Selon le quotidien, il a été placé sous contrôle judiciaire et doit répondre des chefs d'"administration de substance nuisible", d'"agression sexuelle par personne abusant de l'autorité conférée par sa fonction", d'"atteinte à l'intimité de la vie privée par fixation d'image", de "violence par une personne chargée de mission de service public" et d'"infractions à la législation sur les médicaments".

Pendant près de dix ans, Christian N., haut fonctionnaire au ministère de la Culture, puis à la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) de la région Grand-Est, a fait subir un calvaire aux femmes qui ont croisé sa route. Entre 2009 et 2018, plus de 200 femmes auraient été "photographiées et/ou intorxiquées aux diurétiques, à leur insu". Si l'affaire a été rendue publique fin mai 2019 par Le Canard enchaîné, Libération a receuilli le témoignages de nombreuses femmes victimes de ces pratiques perverses.

Christian N. proposait à ses victimes une boisson dans laquelle il glissait un diurétique avant de les éloigner de toilettes, et regarde la scène. "Je sentais mon ventre gonfler, j'étais au bord du malaise. Sous un pont, j'ai baissé mon pantalon et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi