Anaïs Grangerac (Big Bounce Battle) : qui est son mari Damien ?

En quelques années, Anaïs Grangerac s'est imposée sur les écrans. D'abord animatrice des émissions musicales sur W9, elle a ensuite été débauchée par TF1, cette chaîne où elle avait été remarquée en 2014 alors qu'elle ouvrait la porte qui séparait les coulisses du plateau de The Voice. Les réseaux sociaux parlaient d'elle comme "La meuf de la porte". Ainsi, sur le groupe TF1, elle a été aux commandes de Big Bounce Battle, de quelques bêtisiers et Mariés dans l'année. Un talent prometteur !

Anaïs Grangerac plaît aux gens et c'est surement car elle est proche d'eux. Sur Instagram, la ravissante jeune femme partage son quotidien et même des photos avec son mari Damien. Elle partage sa vie depuis 2013 et lui a dit "oui" en 2018. Aux côtés de celui qu'elle décrit comme "[sa] moitié, [sa] Beauté, [son] amour, [sa] "meilleure copine", elle vit des jours heureux mais sportifs. En effet, Damien est un passionné de sport et partage souvent ses conseils de coach sportif sur son compte Instagram.

Le mari d'Anaïs Grangerac est un sportif au sens large du terme puisqu'il a pratiqué la nage en compétition et a même été Champion de France de BMX. En plus de partager des vidéos où ils donnent des conseils sportifs aux internautes sur Instagram, les amoureux publient des instants cuisine, déco ou voyage sur leur page Facebook Tastemade France. C'est donc un couple soudé qui a "tellement d'autres rires à venir" comme le note Anaïs Grangerac sur la publication faite à l'occasion du premier anniversaire

Retrouvez cet article sur GALA

Demain nous appartient : découvrez quel acteur de la série jouera dans le biopic sur Grégory Lemarchal
Le prince Harry défendu par Hugh Grant : "Meghan Markle est en train d'être réduite en miettes"
EXCLU - Johnny Hallyday : la photo de sa nouvelle tombe à Saint-Barth
Eugenie et Beatrice d’York : le départ de Meghan et Harry, une aubaine pour les filles d’Andrew et Sarah Ferguson ?
VIDEO - Roselyne Bachelot n’a jamais digéré le cassoulet de Matignon : "Balladur nous a pris pour des péquenauds"