Anaïs Demoustier cavale après son désir dans Les amours d'Anaïs : "Je suis plutôt d'une nature vorace !"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les amours d'Anaïs ne sort que demain dans les salles que déjà, il peut se targuer d'avoir reçu de jolis accueils de la part des professionnels comme du public, notamment au Festival de Cannes en juillet dernier, où il était présenté à la semaine de la critique, mais aussi au 14è Festival du Film Francophone d'Angoulême. Premier film de la réalisatrice Charline Bourgeois-Tacquet, cette comédie solaire, variation en long du court-métrage Pauline asservie, dresse le portrait d'une trentenaire exaltée et effervescente, à la rencontre du grand désir. Et pour l'incarner, la réalisatrice a choisi la non moins lumineuse Anaïs Demoustier.

Télé-Loisirs. Votre personnage cavale sec, au sens propre comme au figuré, dans le film. Vous n'étiez pas épuisée en fin de journée ?

Anaïs Demoustier. C'est marrant parce que dans ma vie personnelle, j'ai cette énergie plutôt rapide et vive. C'est un personnage physique et c'est vrai que je n'avais jamais eu l'occasion de jouer cela avant. J'ai joué des personnages beaucoup plus contemplatifs, calmes et cérébraux. Là, j'étais contente de jouer quelqu'un qui traduit aussi ses élans par le corps. Anaïs est quelqu'un qui court après ses désirs et donc j'étais heureuse d'avoir à courir en vrai. J'aime beaucoup les mouvements de caméra, les travellings et c'est agréable pour un acteur d'emmener aussi la caméra et d'être un peu le moteur des mouvements. C'est une danse que j'adore, c'était vraiment passionnant.

Vous aviez déjà collaboré au court-métrage Pauline (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"Je gagnais seulement 450 euros par mois" : Frédéric Chau revient sur ses débuts très difficiles au Jamel Comedy Club
Matrix 4 : date de sortie, bande-annonce, titre, casting... Toutes les infos sur la prochaine aventure de Neo
Peur primale (Arte) : l'incroyable coup de bluff d'Edward Norton pour obtenir son premier rôle
"L'aspect comédie est raté" : Frédéric Chau revient sur le flop de son film Made in China
Que ferait Deadpool coincé dans un ascenseur avec Blake Lively ? Ryan Reynolds a sa petite idée... (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles