Un an après le Ségur de la santé, les fédérations d'Ehpad demandent à l'Etat de respecter ses engagements

·1 min de lecture

Les fédérations d’Ehpad tapent du poing sur la table. Les raisons de la colère de la Fehap, l'Ad-pa, du Synerpa, Nexem, la Fnadepa, l'Uniopss, la Fnaqpa et la FNMF, tous signataires d’un communiqué commun relayé par Franceinfo ? Le “financement réel des revalorisations salariales des professionnels des Ehpad”, évoqué dans le Ségur de la Santé il y a un an, presque jour pour jour (le 21 juillet 2020). Olivier Véran, le ministre de la Santé, avait annoncé 8,2 milliards d’euros “pour revaloriser les métiers des établissements de santé et des Ehpad et reconnaître l’engagement des soignants au service de la santé des Français”.

Mais les fédérations d’Ehpad pointent du doigt des “enveloppes sous calibrées ne tenant pas compte des effectifs” et “l’opacité du mode de calcul” du financement du Ségur. Les dotations reçues par les établissements sont ainsi “insuffisantes pour l’année 2020 et sans garantie de complément malgré les engagements du Gouvernement” et couvrent “en moyenne seulement 50% à 70% du besoin pour 2021”. Elles craignent que “les importants écarts constatés entre le coût réel et les financements perçus” aient de lourdes conséquences “sur l’équilibre structurel de la section soin, les effectifs déjà insuffisants et/ou sur la capacité des organisations à pérenniser le versement de ces revalorisations”, si aucune compensation n’est apportée par l’Etat.

>> A lire aussi - Ségur de la santé : ces métiers dont les salaires seront revalorisés en janvier 2022

Pour éviter cela, elles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le variant Delta fait exploser les infections à un rythme inédit en France !
Vaccination : Jean Castex s’attend à 40 millions de premières doses en France d’ici fin juillet
Ille-et-Vilaine : un château saccagé pendant une semaine par des fêtards
Un énorme poisson multicolore découvert sur une plage de l'Oregon
Affaire Pegasus : le parquet de Paris ouvre une enquête sur l'espionnage de journalistes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles