Un an après l'effondrement du pont Morandi à Gênes, l'Italie se recueille

L'effondrement du pont de Gênes le 14 août 2018 a fait 43 morts. L'Italie se recueille ce mercredi. 

L'Italie commémore mercredi le premier anniversaire de l'écroulement du pont de Gênes qui a fait 43 morts le 14 août 2018, avec une cérémonie qui a pris une tonalité politique inattendue du fait de l'explosion de la coalition populiste au pouvoir. Dans un grand entrepôt sur les lieux du drame, une messe a débuté vers 10H00 (08H00 GMT) avec la lecture du nom de chacune des 43 victimes, en présence de centaines de leurs proches mais aussi de tous les protagonistes de l'inédite crise politique qui secoue le pays en plein été.

Le président Sergio Mattarella, qui a seul le pouvoir de décider de nouvelles élections, Matteo Salvini (Ligue, extrême droite), qui les réclame depuis la semaine dernière, son ex-allié Luigi Di Maio (Mouvement 5 Etoiles, antisystème), le chef du gouvernement Giuseppe Conte et de nombreux autres ministres étaient présents.

43 personnes ont perdu la vie dont quatre enfants

La messe est célébrée par l'archevêque de Gênes, le cardinal Angelo Bagnasco. Le maire de la ville, Marco Bucci, mais aussi M. Conte et des représentants des familles des victimes doivent prendre la parole.

Le 14 août 2018 à 11H36 (9H36 GMT), le pont autoroutier, axe essentiel pour les échanges avec la France mais aussi pour les trajets locaux, a entraîné dans sa chute des dizaines de véhicules, sur la route des vacances ou du travail: 43 personnes ont perdu la vie, dont quatre enfants.

A la même heure mercredi, la ville doit se figer, chacun étant invité à observer une minute de silence pendant que résonneront les cloches des églises et les sirènes du port. Sur le site encore jonché de gravats, la cérémonie se déroule à une vingtaine de mètres de l'endroit où commence à surgir la première pile du nouveau pont.

"J'espère que cette(...)


Lire la suite sur Paris Match