Un an après l'assassinat de Samuel Paty, Jean Castex rend hommage à "un serviteur de la République"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jean Castex rend hommage à Samuel Paty, un an après sa mort, samedi 16 octobre 2021 - BFMTV
Jean Castex rend hommage à Samuel Paty, un an après sa mort, samedi 16 octobre 2021 - BFMTV

"16 octobre 2020: cette date a, à tout jamais, marqué ma fonction de Premier ministre" a martelé Jean Castex. Ce samedi matin au ministère de l'Education nationale, le Premier ministre a rendu hommage au professeur d'histoire-géographie Samuel Paty, assassiné il y a un an pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet.

Il a reconnu en Samuel Paty "un serviteur de la République", assassiné "parce qu’il faisait son travail de pédagogue et de passeur".

Ce professeur a été "frappé à mort dans les conditions les plus abjectes qui soient au nom de l'obscurantisme le plus barbare, tout simplement parce qu'il remplissait sa mission dans un de ces collèges de France", a affirmé le chef du gouvernement. "Rendre hommage à Samuel Paty c'est rendre hommage à la République", a-t-il ajouté.

"Rien ne saurait être pire que l'oubli"

Jean Castex s'est aussi adressé directement à la famille du professeur présente à cet hommage.

"Un an après, je veux d’abord saluer la mémoire de Samuel Paty et partager un peu, si vous m’y autorisez, Chère famille, votre irréfragable chagrin."

Après avoir rencontré des professeurs de l'entourage de Samuel Paty et échangé avec les parents du professeur, il a aussi confié avoir l'impression "de le connaître un peu".

Le Premier ministre a enfin appelé à "rester fidèles à la mémoire de Samuel Paty", et à défendre "les valeurs fédératrices" de la République, car "rien ne saurait être pire que l'oubli".

Une plaque commémorative

Aux côtés du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, Jean Castex a aussi dévoilé une plaque commémorative en hommage au professeur avec l'inscription suivante: "Hommage à Samuel Paty, 18 septembre 1973 - 16 octobre 2020, professeur d'histoire-géographie et d'enseignement moral et civique. Assassiné par un terroriste islamiste pour avoir enseigné et défendu les valeurs de la République dont la liberté d'expression".

Cette plaque sera scellée au pied du ministère de l'Education nationale dans les prochaines heures.

Samuel Paty avait été assassiné par un terroriste islamiste à Conflans-Sainte-Honorine dans le Val d'Oise.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles