Un an après son lancement, Disney+ dépasse toutes les attentes du groupe

·1 min de lecture

Des parcs d'attraction moins fréquentés, quand ils ne sont pas fermés. Des salles de cinéma qui restent closes partout dans le monde. Le groupe Disney aurait de quoi accuser le coup de la crise sanitaire. Mais il a préféré insiste jeudi sur les résultats de son service de streaming Disney+, qui est déjà un succès, un an après son lacement.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Les objectifs à 4 ans atteints... en 12 mois

Le groupe a dévoilé hier ses comptes prévisionnels pour la fin de l'année, et a en effet insisté sur son service de streaming Disney+. Il a engrangé près de 74 millions d’abonnés depuis son lancement il y a un an. Un très bon chiffre qui donne le tournis : Disney tablait l’an dernier sur 60 à 90 millions d’abonnés, mais à l'horizon... 2024.

Disney+ a certes encore du retard sur Netflix et ses 195 millions d’abonnés. Mais il n'est pour l'heure disponible que dans une vingtaine de pays, contrairement à son concurrent. C'est l’Inde qui apporte le plus d'abonnés à Disney+, le pays représente plus d’un quart des personnes ayant souscrit au service de streaming. Plusieurs pays d'Amérique du Sud lui ouvriront leurs portes avant Noël.


Lire la suite sur Europe1