Un an après l’explosion de Beyrouth, le Liban a enfin un gouvernement

·1 min de lecture
Najib Mikati, nouveau Premier ministre libanais, devrait réunir son nouveau gouvernement dès le lundi 13 septembre.
Najib Mikati, nouveau Premier ministre libanais, devrait réunir son nouveau gouvernement dès le lundi 13 septembre.

C?est peut-être la première étape de la reconstruction. Après plus de treize mois d?une ineffable crise politique et économique, le Liban vient finalement de se doter d?un nouveau gouvernement. C?est le président de la République, Michel Aoun, qui l?a annoncé sur Twitter vendredi 10 septembre. Aux côtés de son nouveau Premier ministre Najib Mikati et du chef du Parlement Nabih Berri, le chef de l?exécutif libanais a « signé le décret pour former le nouveau gouvernement ».

La nouvelle équipe devrait se réunir dès lundi 13 septembre, en fin de matinée. Elle est notamment composée de personnalités étrangères à la sphère politique libanaise, très peu appréciée par les habitants. Parmi eux, Firas Abiad, directeur de l?hôpital public Rafic-Hairi, est devenu très populaire pour son implication de premier ordre dans la lutte contre le coronavirus.

Une crise économique d?une ampleur historique

Le pays était sans nouveau gouvernement depuis la démission du cabinet de Hassan Diab, quelques jours après l?explosion dévastatrice au port de Beyrouth le 4 août 2020, qui avait fait plus de 200 morts et ravagé des quartiers entiers de la capitale. La crise économique inédite que traverse le pays depuis l?été 2019 n?a eu de cesse de s?aggraver, la Banque mondiale la qualifiant d?une des pires au monde depuis 1850. Avec une inflation galopante et des licenciements massifs, 78 % de la population libanaise vit aujourd?hui sous le seuil de pauvreté, selon l?ONU.

À LIRE AUSSILiban [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles