Un an après : le Covid a-t-il vraiment poussé à quitter les métropoles pour la campagne ?

·1 min de lecture

Enfermés dans des appartements exigus, condamnés à un télétravail qui n’impose plus d’habiter dans les grandes villes où se concentrent les emplois, de nombreux Français ont exprimé le vœu d’aller s’installer à la campagne. Un an après le début du confinement, ont-ils sauté le pas ? Les Français retrouvent-ils les pieds dans la boue ?

Il y a tout juste un an, les Français découvraient qu’ils étaient mal logés. Dans les grandes villes, où les prix sont élevés et les surfaces petites, le logement est vite devenu le premier critère de qualité de vie : en découvrant les joies du confinement, beaucoup se sont dit qu’ils troqueraient volontiers la vie urbaine pour un bout de jardin ou une pièce supplémentaire. D’autant que, les entreprises étant incitées au télétravail, la proximité des bassins d’emploi perdait de son importance.Tout a commencé à l’annonce du confinement, le 16 mars au soir, par un Emmanuel Macron martial. L’épisode d’enfermement obligatoire devait ne durer que quinze jours, mais cela n’a pas empêché nombre de Parisiens de fuir vers d’autres régions plus rurales, dans leur résidence secondaire ou auprès de leur famille. Selon une étude menée par l’INSEE et l’opérateur téléphonique Orange, ils seraient 200 000 Parisiens à avoir fui vers la province, soit plus de 10 % de la population intra-muros. À l’échelle de la France, 1,6 million de Français auraient changé de département pendant la période épidémique et les deux seuls départements présentant un solde...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?