Amstel Gold Race: l'organisateur se défend d'avoir aidé Pogacar avec l'aspiration de sa voiture

L'Amstel Gold Race a changé la société chargée de la photo-finish après deux éditions polémiques mais l'organisation n'a pas réussi à éviter une nouvelle controverse. Sur le papier, la course dimanche ne pouvait pas forcément rêver meilleur vainqueur que Tadej Pogacar. Sauf que le Slovène s'est retrouvé, à 10 kilomètres de l'arrivée, dans l'abri de la voiture du directeur de course.

La scène a duré quelques hectomètres, de quoi offrir une aspiration bienvenue à Tadej Pogacar, qui luttait pour laisser à distance l'Irlandais Ben Healy, son plus proche poursuivant, situé alors 20 secondes derrière lui. En conférence de presse, le coureur de l'équipe UAE Emirates a lui même montré sa surprise face à ce fait de course: "Oui, la voiture était vraiment proche. Ce n'est vraiment pas bien comme situation."

Si l'abri "n'a pas duré longtemps" comme l'a noté Pogacar, il a pu rester une première fois dans le sillage durant 400 mètres. Puis le dernier vainqueur du Tour des Flandres a retrouvé la voiture du directeur de course à 8,5 kilomètres, dans un passage sinueux et en montée.

Patron de la formation EF Education - Easy Post, Jonathan Vaughters a fulminé devant de telles images: "Cela dénigre la course", a réagi l'Américain, pour qui Ben Healy aurait de toute façon bien eu du mal à battre son adversaire même si celui-ci a perdu du temps dans sa poursuite.

"Si quelqu'un prend une photo et qu'une voiture roule sur lui... Qu'est-ce que je suis censé faire?", répond l'organisateur

Leo van Vliet, ancien coureur professionnel, s'est défendu depuis face aux "critiques", mettant un parcours "de plus en plus étroit" au moment où son véhicule a doublé Pogacar. "Quand nous avons doublé Pogacar, nous devions rester prudents car la route n'était pas large, a argumenté le Néerlandais. Si quelqu'un prend une photo et qu'une voiture roule sur lui... Qu'est-ce que je suis censé faire?"

Consultant pour Eurosport et quadruple vainqueur de l'Amstel Gold Race, Philippe Gilbert était aux commentaires dimanche: "L'UCI doit faire quelque chose avec la voiture, ce n'est pas possible, a fustigé en direct le Belge. Personne n'a le numéro pour appeler Leo van Vliet? Je l'adore mais ce n'est pas beau à voir. Les organisateurs aiment avoir des vainqueurs prestigieux mais de là à faire ça, c'est abusé."

Pour van Vliet, l'aspiration n'a pas aidé Tadej Pogacar à gagner. Le règlement de l'Union cycliste internationale (UCI) stipule que la voiture du directeur de course doit se situer a minima 200 mètres devant la tête de course, ce qui n'a clairement pas été le cas sur plusieurs parties du final de l'Amstel Gold Race.

Des travaux ont récemment prouvé qu'une voiture située derrière un coureur, pouvait aussi donner un avantage significatif à condition d'être proche. Ce qui a été le cas aussi dans le final de l'Amstel Gold Race. Ces derniers mois, l'UCI a d'ailleurs instauré une nouvelle règle lors des contre-la-montre, pour repousser plus loin les véhicules des directeurs sportifs, jugés souvent trop collants pour favoriser leurs coureurs.

Article original publié sur RMC Sport