"Un amoureux d'une France sans chaînes" : Macron salue la mémoire de Daniel Cordier

·1 min de lecture

"Cette flamme que vous avez allumé avec vos Compagnons ne s'éteindra pas et elle continuera à en inspirer bien d'autres." Emmanuel Macron a salué jeudi la mémoire de l'ancien résistant Daniel Cordier, "un Français libre, amoureux d'une France sans chaînes", à l'occasion d'un hommage national six jours après son décès à l'âge de 100 ans. Dans la cour de l'hôtel des Invalides, le chef de l'Etat a présidé la cérémonie militaire en présence de seulement une trentaine d'invités en raison de la crise du Covid-19.

Secrétaire de Jean Moulin

Un hommage tout en sobriété, où le silence était uniquement brisé par le claquement des talons des six élèves de l’école de Saint-Cyr qui ont porté le cercueil de l'ancien secrétaire de Jean Moulin pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans un discours de 15 minutes, Emmanuel Macron a retracé la vie de Daniel Cordier, ce garçon qui, âgé de 20 ans en 1940, avait rejoint le général De Gaulle à Londres, avant d'être parachuté deux ans plus tard à Lyon avec une mission : aider Jean Moulin à unifier la résistance. Une mission qui prendra fin avec l'arrestation de ce dernier, en 1943.

>> LIRE AUSSI - Daniel Cordier, un destin "indissociable" de celui de Jean Moulin

"Une bravoure impétueuse, une soif d'absolu"

Un homme qui "a toujours agi par amour", a rappelé le chef de l'État : "l'amour de la patrie où se mêle le passé, la terre et le goût de l'universel ; l'amour de la liberté qui justifie de prendre tous les risques ; l'amour du beau qui le condui...


Lire la suite sur Europe1