Amoco Cadiz : Il y a quarante ans, l’une des pires marées noires de l’histoire en France

Le naufrage de l'Amoco Cadiz.

La catastrophe de l'Amoco Cadiz en 1978 marque la prise de conscience en France des risques du transport maritime.

Voie de navigation dédiée, surveillance aérienne, remorqueur de haute mer: la catastrophe de l'Amoco Cadiz en 1978 marque la prise de conscience en France des risques du transport maritime et le début d'une série de mesures destinées à les réduire. "A partir de 1978, l'Etat français a pris conscience du risque majeur porté par le transport maritime", explique le préfet maritime de l'Atlantique, l'amiral Emmanuel de Oliveira lors d'un entretien à l'AFP. Le pétrolier libérien, chargé de 227.000 tonnes de brut, s'échoue le 16 mars 1978 à deux kilomètres seulement des côtes bretonnes, provoquant l'une des pires marées noires de l'histoire et marquant à tout jamais les esprits.

Une des leçons tirées de l'accident a été la nécessité d'une "unicité de la prise de décision", afin d'être en mesure d'intervenir le plus rapidement possible, souligne l'amiral de Oliveira. Depuis un décret de 1978, il revient aux préfets maritimes de coordonner l'action de l'Etat en mer et donc de prévenir et gérer les crises qui peuvent y survenir. Des pouvoirs qui ont été renforcés en 2004.

Un remorqueur affecté 24h/24

Les mesures vont s'enchaîner avec notamment l'affrètement par la Marine en juillet 1978 d'un puissant remorqueur de haute mer, basé à Brest et affecté 24 heures sur 24 à l'assistance des navires empruntant le Dispositif de séparation du trafic (DST) mis en place en 1973 au large d'Ouessant. Début 1979, ce rail sera modifié afin d'obliger les navires transportant des matières dangereuses à passer plus loin des côtes bretonnes. "Tout ce qui navigue est remorquable par l'Abeille Bourbon", assure à l'AFP Jean-Luc Le Goff, commandant du remorqueur de 22.000 chevaux de puissance propulsive, en mesure de lever l'ancre en moins de 40(...)


Lire la suite sur Paris Match

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages