Amnesty rapporte un nombre record d'exécutions dans le monde depuis 2015

Dans son rapport annuel publié mercredi, Amnesty International dénombre 1 153 exécutions dans le monde en 2023, dont 853 rien qu'en Iran. Cependant, "les pays qui continuent de procéder à des exécutions sont de plus en plus isolés", note l'ONG.

Le nombre d'exécutions a atteint son plus haut niveau dans le monde depuis 2015, sous l'effet d'une forte augmentation en Iran, a indiqué Amnesty International mercredi 29 mai dans son rapport annuel sur la peine de mort.

L'organisation de défense des droits humains basée à Londres a dénombré 1 153 exécutions en 2023 - sans inclure la Chine, qui ne donne pas ses chiffres -, soit une hausse de plus de 30 % par rapport à 2022. Les condamnations à mort prononcées, elles, ont augmenté de 20%, s'élevant au total à 2 428.

Selon Amnesty, les cinq pays comptant le plus d'exécutions en 2023 sont la Chine, où elles sont estimées à plusieurs milliers, l'Iran, l'Arabie Saoudite, la Somalie et les États-Unis. À lui seul, l'Iran a exécuté 853 personnes, soit près de 50 % de plus qu'en 2022.

"Les autorités iraniennes ont fait preuve d'un mépris total pour la vie humaine", a souligné la secrétaire générale d'Amnesty International Agnès Callamard, citée dans un communiqué. Elle a relevé une hausse des exécutions pour des délits liés à la drogue, avec un "effet discriminatoire" sur certaines communautés, dont la minorité baloutche.

Avec AFP

Lire la suite sur FRANCE 24