Amina, Femen tunisienne, s'est enfuie

La jeune Tunisienne Amina, qui avait publié sur internet des photos d'elle seins nus à la manière du groupe féministe Femen, a quitté le domicile parental depuis vendredi et la famille ne sait pas où elle se trouve, a déclaré sa mère lundi 15 avril.

"Ma fille a quitté vendredi à notre insu la maison et nous ne savons pas depuis où elle se trouve", a déclaré la mère d'Amina, qui refuse d'être identifiée.

"J'ai peur pour ma fille qui suit un traitement psychiatrique depuis six ans", a-t-elle ajouté, précisant qu'elle venait de demander conseil au médecin d'Amina à Tunis et qu'elle comptait aussi se rendre dans l'après-midi au ministère de l'Intérieur pour déclarer la fugue de sa fille.

"Des parties instrumentalisent l'histoire de ma fille au détriment de son intérêt (...). Il n'y eu jamais d'histoire de kidnapping, nous essayons simplement de protéger notre fille en refusant de la laisser sortir toute seule par mesure de sécurité", a déploré la mère d'Amina, la voix étranglée.

"Droguée de force"

La fuite d'Amina avait auparavant été relayée sur la page Facebook des Femen, qui publie également une vidéo de la jeune femme, réalisée via Skype. "Amina nous a parlé de l'horreur de sa captivité à la maison, du fait qu'elle avait été islamisée et droguée de force. Amina est désormais en lieu sûr et réfléchit à de prochaines activités des Femen. Nous lui avons proposé de quitter le pays mais elle a fermement répondu : 'Je continue d'abord la lutte seins nus ici. Après seulement, je quitterai la Tunisie !'". 

 

Le collectif féministe a (...)style="line-height: 1.5em;"> Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Amina, Femen tunisienne, s'est enfuie
Mobilisation sur Internet pour Amina : les torses-étendards
Amina, Femen tunisienne, réduite au silence par sa propre famille
"Free Amina" : les Femen embarquées par les CRS
Femen : des musulmanes ripostent au féminisme seins nus
EN IMAGES. Les Femen solidaires de la Tunisienne réprimée

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.